Développement de la vigne

La vigne suit un cycle végétatif précis au cours de l’année :

 

Hiver :

Après les vendanges, de novembre à fin mars, la vigne entre dans sa phase de repos hivernal. La sève ne circule plus dans la plante. C’est le moment idéal pour tailler la vigne, afin de sélectionner les sarments et les bourgeons qui donneront les pousses et les fruits du prochain millésime.

Pendant cette période on vérifie également l’état des piquets et des fils de fer.

 

Printemps :

Fin mars/début avril, la vigne « pleure ». C’est la manifestation du fait que la sève recommence à circuler dans la plante. Les bourgeons commencent à grossir. « L’œil » gonfle, ses écailles s’écartent et la bourre est visible. Il devient nécessaire de plier le rameau à fruit sur le fil de pliage et d’attacher (ou d’acaner en médocain) le pied au tuteur. Puis les jeunes feuilles se développent, les tiges s’allongent et des petites grappes rudimentaires apparaissent.

 

En mai/juin, les tiges s’allongent et les grappes s’espacent et grossissent. La végétation peut s’allonger de 15 cm en une journée. Il devient nécessaire de procéder à l’epamprage. L'épamprage consiste à éliminer les gourmands (ou pampres) inutiles, c'est-à-dire les tiges qui ne portent pas de grappes. Le but est de privilégier le chemin de la sève vers les rameaux fructifères et d’aérer le pied de vigne afin de permettre aux produits de traitement d’agir avec plus d’efficacité et de faire sécher plus facilement les feuilles après la pluie.

Les tiges s’allongent très rapidement, il faut les contenir et les guider vers le haut pour qu’elles ne s’entrecroisent pas à l’horizontale.

Ceci est réalisé grâce à des fils mobiles qui enserrent la végétation dont on règle la hauteur avec des agrafes. Entre le 10 et 20 juin, la vigne fleurit en attente de fécondation.

 

Été :

Fin juin/début juillet. Partout où les fleurs de vignes ont été fécondées, on assiste à la nouaison, c'est-à-dire au grossissement de l’ovaire, organe femelle de la vigne qui deviendra plus tard le grain de raisin, la grappe regroupant elle-même l’ensemble des grains.

 

En juillet/août. Sous l’effet de l’humidité et de la chaleur, les rameaux et les feuilles s’allongent, les grains grossissent. Au début de la nouaison ils ont la taille d’un petit grain de poivre et l’air circule facilement à l’intérieur de la grappe.

 

Fin juillet tous les grains se touchent, la grappe se forme. Début août commence le stade de la véraison. Les graines changent de couleur ; elles se colorent en rouge pour les raisins rouges et s’éclaircissent pour des raisins blancs. A la mi-véraison, la moitié des raisins d’une parcelle ont changé de couleur.

C’est à cette période clé que l’on établit les prévisions de date de vendanges. En effet, il s’écoule en général 45 à 50 jours entre la demi-véraison d’une parcelle et son ramassage.

Durant cette période, le travail dans la vigne est intense :

  - Manuel : Fin d’épamprage et du relevage de la vigne, effeuillage et éclaircissage (uniquement pour les parcelles qui sont trop chargées en feuilles et en grappes).

  - Mécanique : Traitements et désherbage de la vigne, rognage (coupe des tiges et des feuilles horizontalement et verticalement pour maintenir le feuillage dans une haie végétale dont le volume est déterminé).

 

Automne :

En septembre/octobre. Les baies continuent à murir. Les feuilles les plus âgées devenant moins efficaces, sur certaines parcelles, on effeuille pour faciliter la maturité du raisin par contact direct du soleil sur la grappe.

Les rameaux portant les grappes commencent à changer de couleur et durcissent. C’est la période de l’aoûtement où la plante met en réserve une partie des sucres fabriqués par les feuilles dans les rameaux de l’année.

Cette mise en réserve permettra au rameau de mieux résister au froid de l’hiver et au printemps de mobiliser ces sucres pour faciliter le démarrage des bourgeons et des nouveaux rameaux.

 

Novembre/décembre. Temps que les températures restent douces les feuilles gardent leur couleur. Dès les premiers vents froids de novembre, les feuilles finissent de sécher et tombent. Les fils de relevage sont descendus au sol. Vers le 20 novembre le cycle de la taille peut recommencer.